A cheval entre mer et montagne avec le Country Horse

Randonnée équestre entre mer et montagne

Spécialiste de la randonnée équestre entre mer et montagne, le Country Horse est également un centre ouvert toute l’année qui propose différentes formules d’activités équestres de loisirs et de sport, toujours encadrées par des moniteurs diplômés.

Karin Luciani, femme de caractère, nous accueille dans son club, intimiste et sans fioritures. Un sanctuaire du cheval, pour les amoureux de la nature passionnés d’équitation.

Bonjour Karin. Tout d’abord, merci de nous consacrer un peu de temps pour cette interview.

Pouvez-vous nous présenter votre activité ?

Mon club est une petite Ecole d’équitation dans laquelle je travaille avec mon compagnon Jean-Claude toute l’année. Nous avons une cavalerie composée de 20 à 30 chevaux, poneys et poulains, ainsi qu’une quinzaine d’animaux en pension. Mon but est de fonctionner toute l’année, de pérenniser l’activité sportive avec des cavaliers qui se passionnent pour le sport équestre et la randonnée itinérante.

Depuis combien de temps pratiquez-vous ce métier ?

J’ai ouvert le Centre Equestre en 2001, mais je fais de l’équitation depuis l’âge de 6 ans. J’ai obtenu le diplôme d’Accompagnateur de Tourisme Equestre en 1999 et le Monitorat d’Equitation en 2004.

Qu’est-ce qui vous a amené à faire ce métier ?

Mon grand-père avait déjà la passion des chevaux, passion qu’il m’a transmise.

Quelles sont les qualités principales nécessaires pour travailler dans le milieu des chevaux ?

Le don de soi au métier et aux chevaux, car c’est un métier difficile et peu rémunérateur.

Mais alors, qu’est-ce qui vous plait dans ce métier ?

Chez moi c’est une école de la vie. Ce qui me plaît, c’est de pour pouvoir communiquer ma passion. Aux cavaliers locaux, je souhaite transmettre mon perfectionnisme, que ce soit en compétition ou en randonnée. A ceux qui montent l’été, j’espère leur faire partager ma passion afin de les guider dans un projet à plus long terme, les inciter à aller vers l’apprentissage de l’équitation.

La Fédération d’Equitation compte parmi les fédérations les plus importantes dans l’île. A quoi attribuez-vous ce succès ?

C’est le reflet du niveau national (la FFE est la troisième fédération au niveau national). Il y a également un phénomène de retour à la nature, aux sports nature comme la randonnée pédestre ou les parcours accrobranche…

Par ailleurs, contrairement à d’autres sports, il y a énormément de disciplines dans l’équitation. On s’adresse donc à un public très vaste. « Attelage sportif ou de loisir, équitation sur poney, horse ball, polo, randonnée équestre, sauts d’obstacle, dressage» ….  Autant de mots qui correspondent à des disciplines très différentes !

Enfin, le cheval, c’est le plus vieil ami de l’homme, son compagnon de guerre. Il y aura toujours des passionnés pour cet animal…
Pourquoi aimez-vous les chevaux ?

Parce que c’est la liberté.

Qu’est-ce qui vous motive ?

L’évolution permanente : bâtir, développer et pérenniser mon activité.

Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Je souhaite développer mon centre équestre pour avoir une vraie, belle écurie !

Enfin, en quelques mots, votre philosophie ?

Le respect (de la nature, d’autrui), le sens des valeurs, de la vie, de la liberté.

 

Ouvert toute l’année

Pour tout renseignement : 04.95.10.39.56 ou 06.11.99.45.93

www.countryhorse.fr

country_horse@hotmail.fr

photo Eric knoll pour article

cso manon 001 redimensionné

Aucun commentaire, rédigez le premier !

Répondre

Retour en haut de page